Marion Poirson-Dechonne - Soïouzmoultfilm : l'excellence au service de la propagande ?

slovo:5239 - Slovo, 2 mars 2019, Volume 48-49. À l'Est de Pixar : le film d'animation russe et soviétique - https://doi.org/10.46298/slovo.2019.5239
Soïouzmoultfilm : l'excellence au service de la propagande ?

Auteurs : Marion Poirson-Dechonne

Les studios russes ont exercé une influence sur le cinéma d’animation.Quels éléments ont-ils contribué à leur succès ? Comment ont-ils atteint l’excellenceet concilié liberté artistique et pression idéologique ? Soïouzmoultfilm a bénéficiéde moyens considérables, tant sur le plan humain que financier, et a développéune grande diversité de techniques. Les productions des studios puisaient dans lepatrimoine immatériel de la Russie, mais visaient à l’universalité pour atteindre lepublic le plus large possible. La qualité artistique des réalisations, qui reposait surla notion d’auteur et de style, la réflexivité et l’intermédialité, a contribué à cetteréussite. Il convient pourtant de questionner ce succès, de mettre en évidencel’ambiguïté du modèle, qui développait une propagande tantôt visible, tantôtdiscrète selon l’époque. L’omniprésence de la thématique du rêve apparaît commele symptôme d’une censure puissante. Un film comme 25 octobre le premier jour,de Youri Norstein, pourrait constituer l’emblème d’une propagande elle-mêmesoumise à la censure.


Volume : Volume 48-49. À l'Est de Pixar : le film d'animation russe et soviétique
Publié le : 2 mars 2019
Importé le : 2 mars 2019
Mots-clés : economy,universality,propaganda,style,intermediation,dream,ambiguity,censorship,censure,rêve,ambiguïté,intermédialité,économie,techniques,universalité,propagande,цензура,неоднозначность,мечта,интермедиальность,пропаганда,универсальность,экономика,техники, [ SHS.ART ] Humanities and Social Sciences/Art and art history


Partager

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 191 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 266 fois.