Pierre-Etienne Royer - Les Joueurs de Nikolaï Gogol, vertige des masques

slovo:7453 - Slovo, 6 mai 2021, Les Voyages lointains des écrivains polonais (XXe-XXIe siècles) - https://doi.org/10.46298/slovo.2021.7453
Les Joueurs de Nikolaï Gogol, vertige des masques

Auteurs : Pierre-Etienne Royer

Ixarev, un tricheur professionnel qui a fabriqué son propre jeu de cartes, rencontre un jour une bande organisée d'homologues qui lui offrent de collaborer avec eux, sous la direction de leur mentor, le Consolateur ; au moyen de la flatterie, ils obtiennent du tricheur l'abandon de toute méfiance, et en lui proposant de plumer une victime, ils l'entraînent en fait à participer à sa propre déconfiture. Voici en quelques mots le propos des Joueurs, pièce dont l'écriture commence entre 1832 et 1837, achevée en 1842, puis publiée la même année dans la première édition des oeuvres complètes de Nikolaï Gogol, préparée sous sa direction. Ce texte constitue un exemple remarquable d'imposture. Il mêle en effet d'une part le discours du mensonge, qui consiste à tromper autrui, et le discours de l'illusion, qui consiste à se tromper soi-même, et met en scène un jeu de masques vertigineux : le masque de sincérité arboré par le Consolateur, conjugué à l'aveuglement d'Ixarev, le passionné du jeu, parvient à se faire passer pour un visage, et la pièce nous amène au point d'indistinction entre ces deux phénomènes.


Volume : Les Voyages lointains des écrivains polonais (XXe-XXIe siècles)
Rubrique : Varia
Publié le : 6 mai 2021
Accepté le : 6 mai 2021
Soumis le : 4 mai 2021
Mots-clés : [SHS.LITT]Humanities and Social Sciences/Literature


Partager

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 129 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 41 fois.