Volumes

Les Voyages lointains des écrivains polonais (XXe-XXIe siècles) (17 articles)

L’ouverture sur le vaste monde ne vient pas immédiatement à l’esprit lorsqu’on pense à la Pologne. Est‑ce parce qu’en France on associe volontiers l’intérêt pour les Ailleurs lointains à l’expérience coloniale ? Les continents non européens seraient ainsi partie intégrante de l’Histoire et des imaginaires britanniques, français, belges ou portugais, mais resteraient étrangers aux pays d’Europe centrale. Pourtant la littérature du voyage lointain peut se prévaloir, en Pologne, d’une tradition riche et ancienne et d’un succès jamais démenti auprès des lecteurs. Les articles réunis dans ce volume portent sur des auteurs illustres et consacrés (Bronisław Malinowski), mais aussi sur nombre d’auteurs ultra‑contemporains, récemment – ou pas encore – traduits (Andrzej Stasiuk, Joanna Bator). Ces travaux abordent les textes – récits, journaux, reportages, essais – dans leurs spécificités historiques et idéologiques : regard porté sur l’étranger par un pays qui n’a pas eu d’empire colonial lointain, qui a lui même longtemps subi le joug de puissances étrangères et qui a connu quarante‑cinq ans de totalitarisme. Les transferts culturels et les différentes formes de médiation sont au cœur des interrogations, puisque les écrivains voyageurs sont des médiateurs par excellence.


Comment penser l’histoire littéraire au XXIe siècle dans l’espace euro-asiatique ? (13 articles)

Les treize auteurs réunis dans ce volume invitent leurs lecteurs à revisiter l°historiographie littéraire en Afghanistan et en Iran, en Biélorussie, Bulgarie, Géorgie, Roumanie, Russie, Serbie, Slovénie, Turquie (et Empire ottoman). Ce faisant, ils convoquent l'histoire globale, l'histoire croisée, la sociologie de la littérature, les études post-coloniales et de genre, les transferts culturels et la littérature mondiale. Les enjeux de cette approche sont pluriels car repenser le divers contre l'unique fait bouger toutes les lignes de l'histoire littéraire : c'est ce qui permet de mettre au jour les oubliés de l'histoire littéraire (les femmes écrivaines ou les œuvres rédigées dans des langues et alphabets qui ne se laissent pas enfermer dans un cadre national) et de faire apparaître les flux transnationaux et multilatéraux entre les aires culturelles, le dialogue entre les littératures qui fait naître de nouvelles formes et de nouveaux genres par la traduction ; c'est aussi ce qui amène à démythifier les « grandes figures tutélaires », les classiques, les icônes que le canon national muséifie, c'est-à-dire momifie ; c'est enfin ce qui montre clairement que, pour penser les « horloges littéraires du monde », le grand récit linéaire, positiviste et fondé sur l'unicité totalisante n'est définitivement plus le cadre approprié.


À l'Est de Pixar : le film d'animation russe et soviétique (16 articles)

Le présent ouvrage comble une lacune de taille : si, en France, le cinéma en PVR russe et soviétique est relativement bien étudié, lanimation, elle, fait gure de parente pauvre, et il nexiste pas à lheure actuelle douvrage en français qui lui soit entièrement consacré. Et si ce numéro de SLOVO ne se veut pas exhaustif, son ambition est de donner un aperçu de la richesse de lanimation russe et soviétique, qui a continué et continue dexister malgré les contraintes, quelles soient idéologiques ou nancières. Car, rappelons-le, cest précisément en Russie qua été inventé le procédé de lanimation image par image. Les approches utilisées dans cet ouvrage sont multiples – esthétique, historique, narrative, thématique, ethnologique. Cette hétérogénéité des approches nous a semblé pertinente pour létude dun art qui, dune part, se situe à la croisée de plusieurs arts et qui, dautre part, sest développé dans une conjoncture historique exceptionnelle, marquée par des révolutions et des changements sociopolitiques qui nont pas manqué dinuencer la culture. Nous avons donc fait appel à des contributeurs spécialisés dans létude ou lhistoire du cinéma en général, du cinéma danimation, mais aussi à des littéraires et des historiens. De plus, tous ne sont pas des spécialistes de la Russie ou de laire soviétique, ce qui garantit une vision véritablement stéréoscopique. Numéro coordonné par Hélène MÉLAT


Le discours autobiographique à l'épreuve des pouvoirs Europe - Russie - Eurasie (15 articles)